SEL DE SANGS EN GUERRE
ALICIA KOZAMEH / ARGENTINE

Une voix qui réfléchit l’existence.

Titre. Sel de sangs en guerre
Auteur. Alicia Kozameh
Pays. Argentine
Traduction. Anne-Claire Huby
Genre. Fragments/Poésie

___________________

10 € / 204 pages / 14 x 14 cm
ISBN 979-10-92948-47-9
Juin 2020

De la même auteure

 

Pattes d’autruche

La peau même en offrande

259 sauts, un immortel

Main en vol

 

 

Ouvertures

Alicia Kozameh, une écriture consubstantielle à la sensation

LE TEXTE
Comme des cristaux, des grains ou des gouttes, les fragments qui composent Sel de sangs en guerre se tissent entre eux et entrent en naturelle continuité avec l’œuvre antérieure d’Alicia Kozameh. Comme si les sauts [259 sauts, un immortel], le cri de la main en mouvement [Main en vol] débouchaient sur la brièveté faite de prose poétique en lutte.
Évolution dénuée de rupture : écriture de combat, toujours. Ce combat qui est lutte de la vie, lutte de l’être et de l’être au monde, présent tout autant que mémoire.
Lutte pour déchiffrer, élucider, rendre compte de ce que nous sommes, une tentative pour percer la surface des choses par un questionnement incessant.
Obsédée par le voir, le détail, par la cécité qui rôde et la disparition, une voix qui réfléchit l’existence.

L’AUTEURE

Argentine, née à Rosario en 1953, emprisonnée par la dictature militaire de 1975 à 1978, ALICIA KOZAMEH s’exile à Mexico puis en Californie en 1980. De retour en Argentine en 1984, la publication de Pasos bajo el agua [Des pas sous l’eau] (1987), fictionnalisation de son expérience carcérale, provoque de nouvelles menaces à l’encontre de sa fille et d’elle-même. Elle s’exile définitivement en Californie en 1988.
Alicia Kozameh réside actuellement à Los Angeles où elle donne des cours d’écriture créative à l’Université Chapman.
Son œuvre est traduite en allemand, en anglais et en italien.