Rating

Alberto Barrera Tyszka | Venezuela

Frais de port OFFERTS !

Comment acheter nos livres

Titre . Rating

Auteur . Alberto Barrera Tyszka

Pays . Venezuela

Traducteur . Nicole Rochaix-Salmona

Genre . Roman

Édition . Papier et électronique


14 € / 222 pages / 14 x 23 cm

ISBN . 979-10-92948-11-0

Septembre 2015


Du même auteur :
La correspondance des autres
Balles perdues


Échappée :
"Alberto Barrera Tyszka. Dire délicatement la violence"

Sur Rating

Dans sa course à l’audimat, jusqu’où la télévision est-elle prête à aller? Jusqu’où les téléspectateurs sont-ils prêts à l’encourager ? Et les citoyens à se prêter au jeu en vue d’un succès éphémère ?

Un roman savoureux, cynique et sensible, qui explore les limites morales du monde de la télé-réalité et dissèque sans complaisance les dessous de l’industrie du feuilleton, de la « telenovela » latino-américaine, à travers les destins croisés de Manuel Izquierdo, scénariste en pleine crise de la cinquantaine, fatigué d’écrire des mélodrames pour le petit écran, de Pablo Manzanares, jeune étudiant en littérature qui découvre ce monde, et d’un vieux producteur, Rafael Quevedo, dont les heures de gloire semblent s’être enfuies, à moins que ne surgisse l’idée d’une émission susceptible de tout faire basculer.

Sur Alberto Barrera Tyszka

Alberto Barrera Tyszka (Caracas, 1960) romancier, poète, scénariste pour la télévision et journaliste venezuelien, pour El Nacional, Letras Libres, El País, ou Etiqueta Negra est professeur à l'Université Centrale du Venezuela.

Le prestigieux prix Heralde (Espagne) a récompensé en 2006 son roman La Maladie.

Extrait de Rating

"Aucun de ces concepts ne s’adaptait très commodément à ce que voulait dire mon chef. Lui avait en tête un autre mot. La télévision fonctionne avec un autre dictionnaire. Nous sommes en train de parler d’un acte de création, Pablito. Les indigents fournissent la matière première et nous, nous allons lui donner forme. Il me précisa cela aussi. Nous devrons introduire un peu de scénario, modifier quelques-uns des témoignages, peut-être devrons-nous infiltrer parmi eux une actrice qu’ils ne connaissent pas, pour donner un peu plus de piment au programme. Nous devons transformer la merde de ces gens en histoire d’amour, en récit à succès, tu comprends ?

Monsieur Quevedo était excité, fasciné par ce qu’il entendait, par sa propre voix et par sa propre idée. Moi, ce que j’avais du mal à comprendre c’était comment nous allions parvenir à faire tout ça. Monsieur Quevedo appela Estela et lui demanda de la glace. Sur une étagère latérale, il prit deux verres et une bouteille de whisky. Il n’arrêtait pas de parler : il faut que nous fassions un bon casting, que nous cherchions partout. Dans les rues, dans les fossés, sous les ponts. Il faudra prendre conseil auprès de nos juristes, soigner la manière de procéder, qu’on n’aille pas ensuite nous emmerder avec cette mode des droits de l’Homme. Nous ne voulons pas non plus faire l’objet de procédures. Mais je ne crois pas qu’il y aura de problèmes. La gauche aussi est à la mode. Ça pourrait être une émission très révolutionnaire, non ?"

Vous aimerez aussi...