Alberto Barrera Tyszka
Dire délicatement la violence

Échappée | Alberto Barrera Tyszka

Un observateur du monde contemporain

Source de l'image

Alberto barrera Tyszka conjugue les regards du journaliste, du scénariste et du romancier, en témoignent les références proposées.

Dans sa chronique « Les nouveaux crimes », c’est à la violence d’État lorsqu’elle attente à la liberté de circulation des opinions qu’il s’en prend ; lors de la conférence « Écriture et kitch : comment mourir d’amour en Amérique latine », c’est à une très vivante analyse du roman feuilleton qu’il se livre. Enfin, « Écrire pour la télévision n’est jamais simple : le scénario original n’apparaît jamais à l’écran », parcourt le lien entre l’écriture du roman feuilleton et une autre pratique de la littérature.